Critiques

[Les films à la maison] « Vivarium », une dystopie vertigineuse et poétique

Vivarium Copyright The Jokers Films

Les portes des cinémas étant toujours closes, nous avons choisi de poursuivre notre rubrique de films à voir à la maison. Aujourd’hui nous vous proposons Vivarium, par le réalisateur irlandais Lorcan Finnegan, avec Jesse Eisenberg et Imogen Poots. Un ovni SF que nous avons eu la chance de voir et qui mérite à être connu. Sorti en salles le 11 mars dernier, il n’a malheureusement bénéficié que de quelques jours d’exploitation en France.

Disponible en DVD, Blu-ray et VOD 8 juillet prochain.

Que raconte Vivarium ?

À la recherche d’un premier achat immobilier, un jeune couple pousse les portes d’une étrange agence immobilière qui les amène à visiter une maison témoin située dans un tout nouveau lotissement. Ils se retrouvent alors pris au piège dans un endroit complètement surréaliste.

Notre avis

⭐⭐⭐

Nous aussi, nous sommes facilement laissés prendre au piège de ce huis-clos dérangeant, qui n’est au final qu’une belle allégorie des angoisses des trentenaires liées à cette idée d’une vie domestique bien établie, comme but en soi d’une société normative et conformiste.

Pour l’anecdote, Finnegan se serait inspiré d’une série de tableaux de Magritte, L’Empire des Lumières, pour la partie visuelle de son conte SF, lui donnant ainsi une photographie tout à fait poétique.

Ce qui est d’autant plus intéressant, c’est la capacité de ce film à susciter la peur et l’angoisse avec très peu d’effet, dans un ensemble simple, mais jamais simpliste. Une véritable surprise dans le paysage cinématographique américain.

 : très mauvais

⭐: mauvais

⭐⭐ moyen

⭐⭐⭐: bon

⭐⭐⭐⭐: très bon

⭐⭐⭐⭐⭐: excellent

À propos Thomas

Vous devinerez aisément quels sont mes trois passe-temps favoris, reste le troisième, l'écriture. C'est d'ailleurs cette combinaison qui a permis la naissance de ce magazine. Côté professionnel, je travaille pour un célèbre site d'actualité où je suis amené à définir une stratégie d'édition, de publication et de mise en avant d'articles de presse. Évidemment je ne suis qu'un relais et la petite voix de la création résonne toujours dans un coin de ma tête. C'est ce besoin d'écriture, de créer, qui m'a poussé à me lancer. Mais pour mener ce projet à bien et m'aider à maintenir le cap, il me fallait des thématiques qui me tiennent à cœur. D'où ce choix éditorial. Libre à vous désormais d'entendre mes avis, qui me sont propres, mais qui vous aideront peut-être où vous divertiront. J'espère pouvoir vous amener de belles découvertes ainsi que de beaux échanges.

0 comments on “[Les films à la maison] « Vivarium », une dystopie vertigineuse et poétique

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :