Critiques

[Les films à la maison] «La Belle époque» : nostalgie et poésie

Photo Daniel Auteuil, Doria Tillier Copyright Droits réservés

Cinemu vous propose une nouvelle rubrique de critiques intitulée « Les films à la maison » consacrés aux films que vous pouvez voir à tout moment depuis votre canapé, en parallèle de nos critiques de films en salle. Aujourd’hui, zoom sur La Belle époque, dernier film de Nicolas Bedos récompensé par 3 Césars, celui de la Meilleure actrice dans un second rôle pour Fanny Ardant, des Meilleurs décors et du Meilleur scénario original.

Que raconte La Belle époque ?

Victor, ancien dessinateur à succès, est un sexagénaire aigri dont le couple bat de l’aile. Jusqu’au jour où son fils lui propose les services d’Antoine, un entrepreneur ayant monté une attraction d’un tout nouveau genre, qui propose à des clients fortunés de replonger dans l’époque de leur choix via un mélange d’artifices théâtraux et de reconstitution historique. Mis à la porte par sa femme, Victor décide de prendre part à l’aventure et de revivre l’année 1974, durant laquelle il rencontrait l’amour de sa vie.

Notre avis

⭐⭐⭐⭐

Nicolas Bedos nous offre un long-métrage touchant et plein de tendresse, dopé par une pléiade d’acteurs au sommet de leur talent. Doria Tillier rayonne, Fanny Ardant et Daniel Auteuil y interprètent un de leurs meilleurs rôles.

Une fable sur le temps qui passe, au scénario original et parfaitement maîtrisé, dont les dialogues rivalisent de lyrisme. On rit, on s’émerveille au regard d’une mise en scène virevoltante, élégante et profondément romanesque.

: très mauvais

⭐: mauvais

⭐⭐ moyen

⭐⭐⭐: bon

⭐⭐⭐⭐: très bon

⭐⭐⭐⭐⭐: excellent

À propos Thomas

Vous devinerez aisément quels sont mes trois passe-temps favoris, reste le troisième, l'écriture. C'est d'ailleurs cette combinaison qui a permis la naissance de ce magazine. Côté professionnel, je travaille pour un célèbre site d'actualité où je suis amené à définir une stratégie d'édition, de publication et de mise en avant d'articles de presse. Évidemment je ne suis qu'un relais et la petite voix de la création résonne toujours dans un coin de ma tête. C'est ce besoin d'écriture, de créer, qui m'a poussé à me lancer. Mais pour mener ce projet à bien et m'aider à maintenir le cap, il me fallait des thématiques qui me tiennent à cœur. D'où ce choix éditorial. Libre à vous désormais d'entendre mes avis, qui me sont propres, mais qui vous aideront peut-être où vous divertiront. J'espère pouvoir vous amener de belles découvertes ainsi que de beaux échanges.

1 comment on “[Les films à la maison] «La Belle époque» : nostalgie et poésie

  1. Ping : La belle époque, Nicolas Bedos – Pamolico, critiques romans, cinéma, séries

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :