Critiques

« Scandale » ou le cinéma anesthésié post #MeToo

Copyright Metropolitan FilmExport

Dans ce film coup de poing, le scénariste Charles Randolph s’est inspiré de vingt témoignages de victimes liées à l’affaire Roger Ailes, qui a éclaté en 2016. Les personnages interprétés par Nicole Kidman et Charlize Theron existent bien, mais ce n’est pas le cas de celui de Margot Robbie.

 

Scandale, ça raconte quoi ?

Vous l’aurez compris le long métrage s’inspire d’une histoire vraie, celle de l’affaire Roger Ailes. En 2016, une plainte pour harcèlement sexuel précipitait la chute du patron de la chaîne Fox News. Gretchen Carlson, coanimatrice de l’influente émission matinale Fox & Friends, alors évincée, s’attaque à Ailes. Selon elle, elle aurait été licenciée pour avoir refusé ses avances. Tout le monde s’attend à ce qu’elle soit broyée par cet homme de pouvoir, mais la prise de parole publique ouvre la voie à une vague de dénonciations.

Notre avis

⭐⭐⭐

Véritable charge patriarcale, Scandale est un film efficace, sans détour. Une plongée intéressante dans les dessous d’une des plus grandes chaînes américaines.

En dépit du propos fort qui nous est exposé, le résultat final reste étrangement plat et lisse. John Lithgow nous fait bénéficier d’une mise en scène vive, mais parfois un peut trop appuyée, dans un récit volontairement factuel, si bien que ses personnages en pâtissent. En ressort un manque de profondeur certain malgré les trois excellentes actrices.

Un long métrage qui se regarde donc sans déplaisir, mais qui s’oublie rapidement.

: très mauvais

⭐: mauvais

⭐⭐ moyen

⭐⭐⭐: bon

⭐⭐⭐⭐: très bon

⭐⭐⭐⭐⭐: excellent

À propos Thomas

Vous devinerez aisément quels sont mes trois passe-temps favoris, reste le troisième, l'écriture. C'est d'ailleurs cette combinaison qui a permis la naissance de ce magazine. Côté professionnel, je travaille pour un célèbre site d'actualité où je suis amené à définir une stratégie d'édition, de publication et de mise en avant d'articles de presse. Évidemment je ne suis qu'un relais et la petite voix de la création résonne toujours dans un coin de ma tête. C'est ce besoin d'écriture, de créer, qui m'a poussé à me lancer. Mais pour mener ce projet à bien et m'aider à maintenir le cap, il me fallait des thématiques qui me tiennent à cœur. D'où ce choix éditorial. Libre à vous désormais d'entendre mes avis, qui me sont propres, mais qui vous aideront peut-être où vous divertiront. J'espère pouvoir vous amener de belles découvertes ainsi que de beaux échanges.

0 comments on “« Scandale » ou le cinéma anesthésié post #MeToo

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :