À binge watcher

L’envoûtante American Gods

Vous avez sans doute entendu parler de cette série, nouvelle chouchoute des amateurs de fantastique. American Gods est aussi belle que déroutante, on l’aime ou on la déteste. Palons-en.

Le pitch

Ombre sort enfin de prison, le cœur brisé par la mort de sa bien aimée. Dans le vol qui le ramène à la maison, il fait la rencontre d’un vieil escroc, qui lui propose de jouer les gardes du corps. Après hésitation, il finit par accepter. Ce qu’il ne sait pas, c’est que l’homme en question n’est autre qu’un ancien dieu nordique. Celui-ci va l’entraîner dans périple à travers les Etats-Unis pour combattre de nouveaux dieux, internet, voitures, télévision et nouveaux médias.

Un très bon démarrage 

Diffusée sur la chaîne Starz et en exclusivité sur Amazone, American Gods a rassemblé plus de 900 000 téléspectateurs pour son pilot. Un bon score pour une série classée Rated R et très probablement interdite au moins de 16 ans en France. Grâce à son succès constant, une saison 2 est quasi assurée.

Pourquoi American Gods est si déroutante ?

Si vous n’aimez ni le sexe explicite ou les scènes de violence, passez votre chemin. La série est bel et bien dans le créneau de la chaîne Starz, à l’origine de Spartacus. Brute de décoffrage il s’agit pourtant d’un des programmes les plus esthétiques du moment. La photographie, les costumes et la mise en scène sont littéralement captivants. reste que le show a un côté décousu, parfois difficile à suivre, demandant une attention de tous les instants pour ne pas perdre le fil. American Gods est une série qui est également sujette à interprétation, si vous vous lancez, préparez-vous à vous creuser les méninges.

Adaptée d’un roman

Paru en 2001, le roman de Neil Gaiman empreinte à la fois au comptes philosophiques et au genre road movies. L’auteur a effectué un travail important dans l’élaboration de cette oeuvre et de ses personnages, qu’il fut possible de suivre sur un blog fondé à cet effet.

Une saison 2

Il est pour le moment un peu tôt pour connaître son véritable contenu mais le créateur du show a d’ores et déjà une petite idée.

«C’est difficile mais quand nous avons mis la saison 2 en perspective en regardant la saison 1, il y a une meilleure cohésion maintenant que nous avons mis les choses en place pour le public. Maintenant nous pouvons vraiment creuser ces personnages qu’on a à peine effleuré en surface comme Laura Moon. Il y a tellement plus à dire et maintenant que nous avons passé une saison à présenter le personnage, a apporter de nouvelles facettes, on peut l’emmener dans des directions inattendues.»

Bryan Fuller

Publicités

À propos Thomas

Vous devinerez aisément quels sont mes trois passe-temps favoris, reste le troisième, l'écriture. C'est d'ailleurs cette combinaison qui a permis la naissance de ce blog. Côté professionnel, je travaille pour un célèbre site d'actualité en temps que "web content editor" où je suis amené à définir une stratégie d'édition, de publication et de mise en avant d'articles de presse. Evidemment je ne suis qu'un relais et la petite voix de la création résonne toujours dans un coin de ma tête. C'est ce besoin d'écriture, de créer, qui m'a poussé à me lancer. Mais pour mener ce projet à bien et m'aider à maintenir le cap, il me fallait des thématiques qui me tiennent à cœur. D'où ce choix éditorial. Libre à vous désormais d'entendre mes avis, qui me sont propres, mais qui vous aideront peut-être où vous divertiront. J'espère pouvoir vous amener de belles découvertes ainsi que de beaux échanges.

0 comments on “L’envoûtante American Gods

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :